Romani et Galli

séquence conçue par J. Leparmentier

mercredi 22 juin 2005, par Stéphane Fouénard.

Objectifs

Objectifs de la séquence

- Montrer le lien entre les Romains et nous (et entre latin et français) : reprise de ce qui a été ébauché dans la première séquence.

- Présentation et visite de sites gallo-romains.

- Lecture d’images : dénoté / connoté.

- Acquisitions grammaticales :

la proposition relative (reconnaissance, emplois les plus simples),

la proposition infinitive,

l’ablatif absolu (reconnaissance),

les terminaisons de passif (inf et 3e pers),

les terminaisons de troisième déclinaison,

hic, ille.

Pour introduire la séquence

Cette séquence est le moment idéal pour faire une visite de site ou, du moins, la préparer. Les instructions officielles précisent clairement : « [La lecture des textes] est complétée par l’étude de l’image, par l’observation des sites et par la visite des musées, en particulier des sites et des musées locaux. »

Dans la séquence précédente, on a présenté le cadre de vie des Romains ; dans celle-ci, on montre l’implantation romaine en Gaule et l’importance capitale, pour nous, habitants de la France, de cette implantation. On essaie de lier au maximum la préparation de la visite et l’étude des textes et de la langue : pourquoi ne pas faire faire un itinéraire de visite en latin (utilisation des questions de lieu, mémorisation du vocabulaire) ; faire écrire aux élèves de courtes légendes en latin ; au retour, faire écrire un compte-rendu, toujours en latin, etc.

Les textes de cette séquence sont tous de César, à l’exception de son portrait, emprunté à Lhomond (qui s’est directement inspiré de Suétone). On essaiera de montrer comment César fait œuvre d’historien, en étant lui-même directement impliqué dans les faits qu’il rapporte.

Dans les premiers textes étudiés, on voit le souci de César de présenter clairement (et d’une manière apparemment objective) la Gaule et les Gaulois. Pour relativiser la qualité de sa documentation, on peut lire aux élèves les textes dans lesquels César présente, le plus sérieusement du monde, les animaux étranges peuplant la forêt hercynienne (livre VI, XXV à XXVIII).

Bibliographie

Indispensable pour cette séquence :

TDC, n°670, février 1994, « La Gaule de Vercingétorix : en finir avec la légende ».

A consulter :

Extraits des auteurs grecs concernant l’histoire et la géographie des Gaules, trad. E.Cougny, éd. Errance, Paris 1986.

F.Beck, H.Chew, Quand les Gaulois étaient romains, Découvertes Gallimard, 1989.

P.Pinon, La Gaule retrouvée, Découvertes Gallimard, 1991.

Les dossiers de l’histoire, n° 29, 1981.

Historia, n° spécial 94 : « Les Gaulois ».

Pour le vocabulaire marquant l’espace, cf. F. Caron, lexique thématique du latin, Dunod, 1992.

A conseiller aux élèves :

Documentaires :

- L-R Nougier, Au temps des Gaulois, Hachette, La vie privée des hommes.

- P.Brochard, Dans un village gaulois, Poche Nathan.

- C.Bousquet-Labouérie, La Gaule romaine, éd. Ouest-France.

- La guerre des Gaules en B.D., Larousse, Les grandes batailles de l’histoire en B.D.

- L’histoire de France en B.D., tome 1, Larousse.

- J.Martin, Vercingétorix, Casterman (Alix)

Récits et romans :

- M. Toussaint-Samat, Légendes et récits de la Gaule et des Gaulois, poche Nathan

- E.Brissou-Pellen, Le défi des druides, Hatier, Amitié, Les maîtres de l’aventure.

- P. Debresse, Samorix et le rameau d’or, Magnard, Fantasia Cheval vert

- J.Dollard, Le secret de la forêt gauloise, G.P., Spirale

- J-C Froelich, La Gaule appelée I.S.T., Magnard, Le temps d’un livre.

- M.Michon, Le Celte au torque d’ambre, Magnard, Fantasia Cheval rouge

- P.Miquel, Le piège gaulois, Poche Jeunesse.

- P.Miquel, Mourir pour Alésia, Poche Jeunesse.

etc.

Sur l’armée romaine, R.M.Reboul, Le tambourinaire de la XIIIe légion, éditions de l’amitié.